« Insoutenables », « insupportables », « immondes »… Le procureur, la partie civile et les victimes n’avaient pas assez de mots vendredi pour qualifier les propos énoncés pendant l’audience qui s’est tenue vendredi. Prolongez votre lecture...