Jardins Joyeux à Rouen : deux plaintes pénales déposées contre Sedelka – LE POULPE

Jardins Joyeux à Rouen : deux plaintes pénales déposées contre Sedelka

Au coeur de l'été, deux associations de défense de l'environnement ont saisi l'office français de la biodiversité pour déposer plainte contre Sedelka, propriétaire de l'ancien foyer Sainte-Marie, à propos de supposées violations du code de l'environnement.

Par Manuel SANSON | 29 Juil 2022

recommander

Pas de répit pour les Jardins Joyeux. Dans la torpeur de l’été rouennais, le dossier ô combien sensible de cet ancien foyer de jeunes filles, propriété de Sedelka-Europrom, promoteur immobilier caennais, n’en finit pas d’agiter le débat et la contestation. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €