Au CHU de Rouen, on compte même les clémentines…

Comment ?! Une seule clémentine au lieu de deux pour les patients, comme le stipule une note interne au CHU Charles-Nicole ? On savait que l’hôpital public comptait ses sous, mais à ce point-là… Sauf que le souci ne s’avère pas budgétaire mais sémantique. Explications.

A l’heure des restrictions budgétaires à tous les étages et des malades qui s’entassent joyeusement dans les couloirs des urgences, voilà une petite note d’information interne au CHU Charles-Nicole de Rouen qui ne redore pas, de prime abord, le blason de l’hôpital public. Si elle circule actuellement sur les réseaux sociaux, elle remonte en fait à quelques mois, au 8 mars 2017 précisément. Eman...

Cet article est réservé aux abonnés du Poulpe

Abonnez-vous dès maintenant

  • Accès à tous les articles du Poulpe, sans aucune publicité, résiliation facile. Soutenez l'indépendance !
S'abonner J’ai déjà un compte. Je me connecte