Aéroports de Normandie et argent public : le grand gaspillage

Les collectivités locales, Région en tête, s'unissent pour « mutualiser » les quatre aéroports du territoire. Il s'agit de renouveler le soutien financier public, alors que certaines plateformes dégringolent, comme au Havre où le trafic a été divisé par deux en 2018. Ce qui n'empêche pas l'exploitant, privé, de se rémunérer, avec un million d'euros versés aux actionnaires. A Rouen, la gestion de l'aéroport vient également d'être épinglée par la Chambre régionale des comptes. Enquête.

La mutualisation des aéroports normands est en marche. Depuis le printemps dernier, l'association Aéroports de Normandie, dont sont membres les collectivités propriétaires de Caen-Carpiquet, Deauville-Normandie, Rouen Vallée de Seine et Le Havre-Octeville (lire encadré au bas de l'article avec carte d’identité des aéroports) passe aux choses sérieuses : il s'agit maintenant de mettre de l'...

Cet article est réservé aux abonnés du Poulpe

Abonnez-vous dès maintenant

  • Accès à tous les articles du Poulpe, sans aucune publicité, résiliation facile. Soutenez l'indépendance !
S'abonner J’ai déjà un compte. Je me connecte