1/2 En Normandie, autopsie du système Bay, entre parachutages, combines et copinage

Chef de file du Rassemblement national en Normandie, candidat à la présidence du conseil régional en juin prochain, le député européen Nicolas Bay a tissé sa toile en plaçant ses proches à des postes clés. Le clan Bay, plus parisien que normand, se distribue aujourd’hui investitures et mandats suscitant la grogne d'une partie de la base militante.

Faire tomber le « système Fabius ».  C'était le leitmotiv de Nicolas Bay, aujourd’hui candidat du Rassemblement National à la présidence du conseil régional de Normandie, quand il a jeté son dévolu, en 2014, sur la Normandie, notamment sur le secteur d’Elbeuf, au sud de l'agglomération rouennaise. A l’époque, le jeune et ambitieux apparatchik du Front national dénonçait sans amba...

Cet article est réservé aux abonnés du Poulpe

Abonnez-vous dès maintenant

  • Accès à tous les articles du Poulpe, sans aucune publicité, résiliation facile. Soutenez l'indépendance !
S'abonner J’ai déjà un compte. Je me connecte