« Toujours cette épée de Damoclès qui plane : la crainte d’être débordés » – LE POULPE

« Toujours cette épée de Damoclès qui plane : la crainte d’être débordés »

Comment les soignants du CHU de Rouen vivent-ils la crise sanitaire en cours ? Éléments de réponse avec l'interview de Christophe*, médecin urgentiste au sein de l'hôpital public normand.

Par Gilles TRIOLIER | 06 Avr 2020

4+

Question très générale pour commencer : comment pourriez-vous résumer globalement la situation en Normandie ?

On a le sentiment d’être un peu épargnés par rapport à d’autres régions, le Grand Est ou l’Île-de-France. La vague de contamination se fait d’est en ouest.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

4+