Site de stockage Seveso au nord de Rouen : à l’audience, la préfecture lâchée par le rapporteur public – LE POULPE

Site de stockage Seveso au nord de Rouen : à l’audience, la préfecture lâchée par le rapporteur public

Généralement suivi par le tribunal administratif, l'avis du rapporteur public sur l'implantation, au nord de Rouen, d'un site de stockage de 4150 tonnes de pesticides, est particulièrement sévère pour l'Etat et l'exploitant. Déjà en fonctionnement, le site est classé Seveso seuil haut.

Par Manuel SANSON | 11 Oct 2019

1+
recommander

Les temps sont durs pour la préfecture. Déjà empêtrée dans sa gestion – controversée – de la catastrophe Lubrizol, la représentation de l’Etat en Seine-Maritime vient de se faire sérieusement recadrer à propos de l’autorisation d’exploitation qu’elle a accordée, en juin 2017, au groupe céréalier Cap Seine afin qu’il ouvre un lieu de stockage de produits toxiques au nord de Rouen. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte
  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance
Abonnez-vous à partir de 3 €