Pour sauver sa piscine, Carpiquet, commune riche mais mal gérée, prend l’agglo de Caen en otage – LE POULPE

Pour sauver sa piscine, Carpiquet, commune riche mais mal gérée, prend l’agglo de Caen en otage

Ne pouvant faire face à une dépense annuelle de 600 000 euros pour la piscine communale, les élus de Carpiquet ont décidé de fermer cet équipement, au coût homérique et fréquenté à 70 % par des habitants de Caen et ses environs. Face à cette menace, l’agglomération de Caen devrait prendre en charge cet équipement, contrainte et forcée.

Par Jean Pierre Beuve | 19 Jan 2022

recommander

Sur le port de Copenhague, au Danemark, la célèbre statue de la petite sirène illustre un des charmants contes d’Andersen. A Carpiquet, la piscine Sirena illustre les comptes maussades de cette commune pourtant riche. Au point d’avoir été qualifiée d’« émirat de l’agglomération caennaise »

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €