Plan « Angela » : quand Marlène Schiappa s’inspire (un peu trop) d’un collectif féministe rouennais – LE POULPE

Plan « Angela » : quand Marlène Schiappa s’inspire (un peu trop) d’un collectif féministe rouennais

Le « plan Angela » de lutte contre le harcèlement de rue porté par Marlène Schiappa doit débuter cet été. Problème, le dispositif présenté par la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas tout à fait inédit. « Angela » existe déjà.

Par CHLOÉ TRIDERA | 29 Juin 2020

3+

Demandez Angela ! Détaillé le 28 mai dernier par Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, « Angela » se veut être le point central « d’un grand plan de lutte contre le harcèlement de rue ». Le principe ? Permettre aux personnes victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle de se réfugier dans un établissement partenaire (bar, restaurant…) simplement en prononçant le mot « Angela ».

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

3+