« Ok, je mets comme d’habitude, qu’il s’est cogné » – LE POULPE

« Ok, je mets comme d’habitude, qu’il s’est cogné »

Cinq surveillants du centre de détention de Val-de-Reuil, dans l'Eure, ont comparu, ce lundi 22 février 2021, devant la cour d’appel de Rouen. Il leur est reproché des violences sur un détenu et le fait d’avoir voulu maquiller cette agression en accident. Récit chirurgical d’une audience rare qui lève un coin de voile sur le système pénitentiaire, où se mêlent violences, mensonges et omerta.

Par laurence delleur | 24 Fév 2021

+1
recommander

Le banc des prévenus serait resté désespérément vide ce lundi sans le courage d’un homme : Besnik M. Cet ancien policier kosovar est surveillant pénitentiaire depuis quelques années seulement, il a décroché le concours en 2016 selon un document administratif que Le Poulpe a pu retrouver. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

+1