Municipales 2020 : comment Sonia Krimi s’est brûlé les ailes à Cherbourg – LE POULPE

Municipales 2020 : comment Sonia Krimi s’est brûlé les ailes à Cherbourg

Présentée à l’automne 2019 par de nombreux médias locaux comme une « outsider » pouvant créer la surprise à l’occasion des élections municipales de Cherbourg-en-Cotentin, la jeune députée LREM de la Manche a finalement multiplié les erreurs de campagne au point d’arriver dernière au second tour d’une quadrangulaire et d’insulter ainsi son propre ancrage local. Mais pas forcément ses chances d’entrer au gouvernement. Retour sur un plantage qui restera, dans les mémoires cherbourgeoises, comme un cas d’école.

Par RODOLPHE GEISLER | 13 Juil 2020

3+

Pour marquer l’entrée de leur territoire, certaines municipalités ajoutent des pancartes indiquant « Ville fleurie » ou encore « Commune jumelée avec… ». S’il fallait inventer un panneau pour Cherbourg-en-Cotentin, celui-ci indiquerait sans aucun doute « Ville interdite aux vagues». Ici les affaires se règlent dans un entre-soi insulaire. Et malheur à celles et ceux qui enfreignent cette règle.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

3+