Michel Bussi : « L’enjeu de la Métropole repose principalement sur Rouen » – LE POULPE

Michel Bussi : « L’enjeu de la Métropole repose principalement sur Rouen »

Avant de devenir un des rois du polar français, le Normand Michel Bussi a longtemps exercé ses talents à l’université de Rouen et au CNRS en tant que géographe et politologue. Ses travaux en matière de géographie électorale sont reconnus. D’où l’idée de lui proposer un entretien axé sur la donne politique, locale, régionale et nationale. Entre les élections européennes et municipales, les gilets jaunes, Emmanuel Macron ou le Brexit, le menu est copieux.

Par Gilles TRIOLIER | 08 Mai 2019

6+
Recommander

Nous sommes en 2007. Je travaille alors à Paris-Normandie et Michel Bussi pousse un jour la porte de la rédaction locale de Rouen. Totalement inconnu, celui qui à l’époque est encore professeur de géographie à l’université de Rouen et directeur d’un laboratoire au CNRS, sollicite les journalistes présents pour un petit article annonçant la sortie de son modeste ouvrage. Personne ne s’était bousculé… Douze ans et huit millions de livres vendus plus tard, c’est moi qui suis allé chercher le deuxième auteur français le plus lu pour la première des interviews du Poulpe. Le quinquagénaire, qui réside toujours à Darnétal, dans la banlieue rouennaise, a gentiment accepté de s’y livrer, malgré un agenda chargé et la promotion de son dernier roman, J’ai dû rêver trop fort, publié aux Presses de la Cité.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte
  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance
Abonnez-vous à partir de 3 €