Lubrizol au Havre : soutenue par les services de l’Etat, l’augmentation d’un stockage de chlore reportée dans la précipitation et la confusion – LE POULPE

Lubrizol au Havre : soutenue par les services de l’Etat, l’augmentation d’un stockage de chlore reportée dans la précipitation et la confusion

Avant l'incendie à Rouen, Lubrizol avait demandé à l'Etat de pouvoir augmenter un stockage de chlore, produit explosif et toxique, sur son site d'Oudalle, près du Havre. Soumis pour avis au conseil départemental de l'environnement, des risques sanitaires et technologiques mardi, le projet d'arrêté préfectoral a été retiré au tout dernier moment de l'ordre du jour. Au final, Lubrizol devra encore patienter...

Par Manuel SANSON | 13 Fév 2020

1+
recommander

Un mauvais timing. Il n’y a pas d’autres mots pour qualifier la présentation, mardi, en conseil départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques (Coderst) de Seine-Maritime d’une demande de la désormais célèbre société Lubrizol. Cette fois, on ne parle plus du site de Rouen, saisi par les flammes le 26 septembre 2019. Cela concerne l’unité de production située dans la zone industrielle du Havre, à Oudalle très précisément. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte
  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance
Abonnez-vous à partir de 3 €

1+