Lubrizol à Rouen : ces nouveaux éléments à l’origine de la récente mise en examen – LE POULPE

Lubrizol à Rouen : ces nouveaux éléments à l’origine de la récente mise en examen

Il y a quelques semaines, l’entreprise américaine a de nouveau été mise en examen en lien avec l'incendie de son site rouennais survenu le 26 septembre 2019. Selon nos informations, le juge d’instruction a pris cette décision à la suite de la réception de deux constats d'infractions dressés contre l’industriel par des organismes publics.

Par Manuel SANSON | 14 Oct 2021

recommander

L’étau judiciaire se resserre autour de la multinationale Lubrizol. Une première fois, en juillet 2020, le juge d’instruction a considéré qu’il existait des indices graves et concordants pour incriminer l’entreprise chimique sur les infractions de « déversement de substances nuisibles » et pour des manquements dans l’exploitation de son usine ayant entraîné « une atteinte grave à l’environnement ».

Cette mise en cause découlait d’un procès-verbal d’infraction dressé par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) quelques semaines après le gigantesque incendie survenu dans l’usine rouennaise de la multinationale américaine le 26 septembre 2019.

Le 15 septembre 2021, 76actu révélait une nouvelle mise en examen de la société pour les infractions délictuelles de « déversement de substances nuisibles dans les eaux souterraines, superficielles ou de la mer » et « rejets en eau douce de substances nuisibles aux poissons ou a sa valeur alimentaire »

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €