Les atomes crochus des élus locaux normands avec le nucléaire – LE POULPE

Les atomes crochus des élus locaux normands avec le nucléaire

Abreuvées de retombées fiscales et de généreux soutiens financiers par les entreprises de l'atome, les collectivités normandes en redemandent. Un système savamment orchestré par EDF, l’Andra et Orano (ex-Areva) avec le concours des élus locaux.

Par yves deloison | 17 Sep 2019

1+
recommander

Véritable pactole pour les collectivités territoriales, l’atome règne en maître en Normandie. Le territoire est officiellement candidat pour la construction de deux nouveaux EPR. Hervé Morin, président centriste de l’exécutif régional pour qui « l’urgence climatique impose le développement de notre filière nucléaire », a officiellement transmis la candidature de Penly, près de Dieppe en Seine-Maritime, au PDG d’EDF. Malgré le fiasco du chantier de l’EPR de Flamanville, l’ancien ministre de la Défense vante un consensus « presque général » à ce sujet.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte
  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance
Abonnez-vous à partir de 3 €