Le redémarrage de Lubrizol autorisé malgré la découverte de nouvelles infractions – LE POULPE

Le redémarrage de Lubrizol autorisé malgré la découverte de nouvelles infractions

L'information était passée sous les radars, Le Poulpe vous la dévoile ce jeudi : fin novembre 2019, les services de l’Etat ont dressé un procès-verbal d’infraction à la suite d’une visite inopinée sur le site pour... contrôler les opérations de dépollution. Quelques jours plus tard, le préfet de Seine-Maritime autorisait tout de même un redémarrage partiel de l’usine.

Par Manuel SANSON | 24 Sep 2020

3+
recommander

Jusqu’à présent, l’information, datée de novembre 2019, était restée confidentielle, enfouie bien au chaud dans les tiroirs de la préfecture de Seine-Maritime et ceux de la justice. Selon les informations obtenues par Le Poulpe, le service de contrôle des installations classées de Normandie a dressé un procès-verbal d’infraction à l’encontre de la société Lubrizol alors même que cette dernière s’apprêtait à rouvrir partiellement son site après le terrible incendie survenu le 26 septembre 2019. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

3+