La tête de l’opéra de Rouen face à des accusations de harcèlement moral – LE POULPE

La tête de l’opéra de Rouen face à des accusations de harcèlement moral

Loïc Lachenal, directeur de l’opéra et Muriel Rapy, secrétaire générale de l’institution, sont visés par des accusations de harcèlement moral formulées par une salariée historique de l’établissement. Depuis de longs mois, l’affaire perturbe la bonne gestion de l'institution déjà fortement impactée par la crise sanitaire. Le dossier est notamment remonté jusqu’à Hervé Morin, président centriste de la Région, autorité de tutelle de l’opéra.

Par Manuel SANSON | 16 Mar 2021

+1
recommander

« La situation est un peu lourde en ce moment. » Ainsi s’exprime une source au sein de l’opéra lorsque l’on évoque les allégations de harcèlement moral qui agitent l’opéra de Rouen. Au vu d’un contexte plus que tendu, notre interlocuteur souhaite conserver l’anonymat. « Toute cette affaire est entourée d’un voile de secret, rien n’est clair », appuie une autre source proche de l’institution. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

+1