La prefecture de Seine-Maritime s’obstine à refuser l’accueil d’une famille arménienne en provenance d’Ukraine – LE POULPE

La prefecture de Seine-Maritime s’obstine à refuser l’accueil d’une famille arménienne en provenance d’Ukraine

Alors que le tribunal administratif de Rouen a suspendu l'arrêté préfectoral qui refusait d'accorder la protection temporaire à une famille arménienne ayant fui le conflit en Ukraine, la représentation de l'Etat persiste à leur refuser le statut prévu pour les civils ayant fui la guerre. Un nouveau recours est en préparation.

Par Manuel SANSON | 12 Juil 2022

recommander

« On peut parler d’un acharnement », glisse Solenn Leprince, avocate rouennaise spécialisée dans la défense des étrangers. L’une des quatre familles arméniennes qui avait obtenu devant le tribunal administratif de Rouen la suspension d’un arrêté préfectoral lui refusant le bénéfice de la protection temporaire se retrouve de nouveau en grande difficulté du fait d’un nouvel arrêté de la représentation de l’Etat. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €