La Métropole de Rouen explose les compteurs pour s’offrir des bancs « galets » – LE POULPE

La Métropole de Rouen explose les compteurs pour s’offrir des bancs « galets »

Déjà soumis aux critiques, le nouveau mobilier urbain installé allée Eugène Delacroix, dans le centre-ville de Rouen, a aussi coûté très cher...

Par Manuel SANSON | 01 Juil 2019

6+
recommander

« Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille. » La formule, attribuée à l’ancien président Chirac, semble parfaitement s’appliquer au cas des nouveaux bancs installés sur l’allée Eugène Delacroix, au coeur de Rouen. Ces assises, en forme de galets de couleur sombre, qui s’intègrent dans la vaste opération de réhabilitation de l’hypercentre rouennais, n’en finissent plus de susciter critiques et débats. Alors même qu’elles n’ont que quelques semaines d’existence.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte
  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance
Abonnez-vous à partir de 3 €