La coupe rase de la filière bois normande – LE POULPE

La coupe rase de la filière bois normande

En fusionnant ses structures de Basse et de Haute Normandie, l’interprofession de la filière bois s’est finalement abattue elle-même. Plombée par plusieurs années de guéguerres et de gestion chaotique, elle essaie désormais de renaître de ses cendres.

Par simon hauville | 08 Fév 2022

La simple évocation de son nom suffit à faire lever les yeux au ciel de l’ensemble de la profession. « Une erreur de casting », explique-t-on pudiquement pour résumer le passage éclair d’Anne Bablon à la tête de ProfessionsBois, renommée Fibois Normandie en décembre 2020, la structure associative censée fédérer autour d’elle l’ensemble de la filière bois et ses entreprises, du forestier jusqu’au charpentier ou au fabricant de jouets. Structure qui a finalement volé en éclat.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €