Jean-Louis Louvel : « J’ai été largement décrié, mais viendra le temps de la réponse » – LE POULPE

Jean-Louis Louvel : « J’ai été largement décrié, mais viendra le temps de la réponse »

Excepté un communiqué annonçant le placement en liquidation judiciaire du journal Paris-Normandie, dont il était actionnaire principal, l’homme d’affaires rouennais n’avait pas pris la parole publiquement sur le sujet. Depuis la récente décision du tribunal de commerce, qui a fait passer le quotidien entre les mains du groupe Rossel, la donne a changé. "Le dossier PN est clos, je suis libre de m’exprimer." Et de livrer sa vérité.

Par Gilles TRIOLIER | 16 Juin 2020

3+

Jean-Louis Louvel, patron de l’entreprise de palettes en bois PGS, ex-candidat à la mairie de Rouen (il s’est retiré à l’issue du premier tour), vient de perdre la propriété du journal Paris-Normandie, dont il était actionnaire principal depuis 2017 et qu’il avait lui-même placé en liquidation judiciaire, en avril, arguant d’un choc économique dû au coronavirus. À son offre de reprise, portée en partenariat avec le groupe de presse IPM, le tribunal de commerce de Rouen a préféré, hier lundi, celle du groupe belge Rossel, propriétaire entre autres de la Voix du NordLe Poulpe a contacté Jean-Louis Louvel ce mardi afin d’évoquer un autre sujet rouennais, que nous vous proposerons très bientôt, mais la discussion a inévitablement dérivé sur le sort du quotidien régional.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

3+