Grève à l’hôpital psychiatrique du Rouvray : « On se fout de nous », s’insurgent les syndicats – LE POULPE

Grève à l’hôpital psychiatrique du Rouvray : « On se fout de nous », s’insurgent les syndicats

La situation se tend au Centre hospitalier du Rouvray, à Sotteville-lès-Rouen, marqué par un mouvement de grève depuis jeudi 19 septembre. Les syndicats demandent encore et toujours la stricte application du protocole d'accord signé il y a plus d'un an, en juin 2018, au terme d'une grève de la faim menée par sept salariés.

Par Gilles TRIOLIER | 24 Sep 2019

1+

Le bras de fer continue entre syndicats et direction du Centre hospitalier du Rouvray, à Sotteville-lès-Rouen. La pression ne retombe pas depuis l’appel à la grève lancé jeudi 19 septembre par l’intersyndicale CGT, CFDT et SUD du principal hôpital psychiatrique de Seine-Maritime. Dernier épisode en date : l’envahissement symbolique, ce mardi matin, des locaux administratifs par plusieurs dizaines de salariés grévistes. Un peu plus tôt dans la matinée, une nouvelle réunion entre les représentants syndicaux et le directeur, Lucien Vicenzutti, s’est soldée par un échec. Les syndicats l’ont écourtée. « On se fout de nous », lâchent-ils au sortir de l’entrevue, « fâchés » au point de demander la démission du directeur, vu comme « nuisible pour l’établissement ». Ils annoncent de nouvelles actions « radicales », « hors de l’hôpital », très prochainement.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte
  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance
Abonnez-vous à partir de 3 €