Entre saturation et pollution, l’envers du décor du tourisme estival à Chausey – LE POULPE

Entre saturation et pollution, l’envers du décor du tourisme estival à Chausey

Jouissant d'une image paradisiaque, l'archipel de Chausey souffre pourtant de l'insuffisance de ses infrastructures publiques qui ne peuvent faire face à son succès touristique. Son bilan carbone est épouvantable, la pollution des eaux devient une menace et les différents acteurs de l'île cohabitent de moins en moins bien. Le Poulpe a enquêté sur place.

Par guy pichard | 07 Jan 2022

recommander

Quartier insulaire de Granville, dans le sud de la Manche, Chausey abrite au sein de sa vingtaine d’îles et ses nombreux îlots une réserve ornithologique et est classé zone Natura 2000 où cohabitent rien de moins que conchyliculteurs, touristes, transporteurs, plaisanciers, propriétaires immobiliers et services de l’Etat. Cela fait beaucoup pour une petite île !

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €