En 2018, quand une fidèle du 1er ministre atterrissait à la tête d’une association havraise opaque et superflue – LE POULPE

En 2018, quand une fidèle du 1er ministre atterrissait à la tête d’une association havraise opaque et superflue

Un récent rapport de la chambre régionale des comptes pointe un manque de transparence autour du salaire du directeur général de l’association Le Havre Seine Développement, structure dédiée au développement et à la promotion économique. Depuis septembre 2018, c’est une intime du Premier ministre qui occupe le poste. Selon les magistrats financiers, l’association, financée presque exclusivement sur fonds publics, n’a plus vraiment de raison d’être. Sauf, peut-être, celle de recaser une proche de l'actuel locataire de Matignon…

Par Manuel SANSON | 11 Mar 2020

10+
recommander

Il faut se plonger dans les méandres du rapport de la chambre régionale des comptes de Normandie consacré à l’association Le Havre Seine Développement. Très précisément, c’est à la page 16 de ce document, rendu public début janvier et visant les exercices 2013 à 2017, qu’il faut s’arrêter. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte
  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance
Abonnez-vous à partir de 3 €

10+