« De toute façon, ils s’en battent les couilles que l’on mange ou pas » – LE POULPE

« De toute façon, ils s’en battent les couilles que l’on mange ou pas »

Le Poulpe a pu pénétrer dans le centre de rétention administrative de Oissel, au sud de Rouen, camp retranché où sont enfermées des personnes étrangères en situation irrégulière et ne provenant pas d'un pays membre de l'Union européenne.

Par theo englebert | 18 Oct 2021

Le 8 mai 2020 à la gare de Lille, la Police aux frontières (PAF) arrête Méviane, une ressortissante gabonaise qui se rend chez elle à Strasbourg. Direction le poste de police pour une audition au terme de laquelle les choses se précipitent. « J’ai dit que je ne pouvais pas signer les papiers sans les avoir lus et les policiers se sont mis en colère », explique-t-elle.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €