Dans la Manche, les chasseurs dans les petits papiers de la préfecture – LE POULPE

Dans la Manche, les chasseurs dans les petits papiers de la préfecture

Remplissage d'eau des mares à gabions en pleine sécheresse, risques de contagion de la grippe aviaire, maltraitance animale... La reprise de la chasse au canard dans le département cet été a suscité des questions malgré les autorisations préfectorales. Agriculteurs et associations protestent contre cette pratique de la chasse très ancrée en Normandie qui reste choyée par la représentation de l’Etat.

Par guy pichard | 05 Sep 2022

recommander

« Cet été, le lobbying de la chasse était le plus fort. Normalement s’il y a des restrictions c’est pour tout le monde, point barre », lâche Yves Sauvaget, agriculteur à Saint-Ovin, près d’Avranches. Celui qui élève notamment des volailles en plein air fait partie d’un groupe de paysans qui ont vécu comme une injustice les récentes autorisations estivales accordées au monde de la chasse par la préfecture. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €