Dans la Manche, le PDG regrette « la psychose » et minimise le risque pour inciter à la reprise du travail – LE POULPE

Dans la Manche, le PDG regrette « la psychose » et minimise le risque pour inciter à la reprise du travail

Dans un courrier envoyé à ses salariés, le PDG d’une entreprise de la Manche associe le COVID-19 à la grippe saisonnière. Selon lui, le risque économique demeure bien plus important que le danger sanitaire. Il en appelle « au sang-froid et à la raison » pour reprendre le travail dès le 6 avril.

Par Manuel SANSON | 02 Avr 2020

4+
recommander

COVID-19, péril de santé publique ou grave menace sur l’économie et les emplois ? Damien Destremau, PDG de l’entreprise Chereau, semble avoir choisi son camp. Le 23 mars dernier, ce grand patron de l’un des leaders européens spécialisé dans la production de remorques frigorifiques – 210 millions de chiffre d’affaires – a pris sa plus belle plume pour écrire à son millier de salariés. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

4+