Recours contre le contournement Est de Rouen devant le Conseil d’Etat : les arguments des opposants et du ministère – LE POULPE

Recours contre le contournement Est de Rouen devant le Conseil d’Etat : les arguments des opposants et du ministère

Alors que le projet d’autoroute à l’Est de la métropole rouennaise se profile, des recours d’opposants courent toujours devant le Conseil d’État. Le Poulpe a récupéré le mémoire rédigé par l’avocat des associations environnementales requérantes ainsi que celui, en contrepoint, du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Par LePoulpe | 07 Mai 2019

2+
Recommander

L’interminable et vieux projet de contournement autoroutier à l’Est de Rouen revient dans l’actualité. Ce mardi 14 mai, l’Assemblée nationale entame en effet l’examen du projet de loi d’orientation des mobilités (dite loi mobilités), où est inscrit le projet rouennais. Pour ceux qui n’auraient pas suivi, il s’agit de construire deux autoroutes, longues de 41,5 km au total (886 millions d’euros, valeur HT 2015). D’un côté, l’A 133, une 2×2 voies reliant l’A 28 au nord à l’A 13 près d’Incarville au sud ; de l’autre, l’A 134, autre 2×2 voies reliant l’A 133 à l’agglomération rouennaise au niveau du rond-pont des vaches à Saint-Etienne-du-Rouvray.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte
  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance
Abonnez-vous à partir de 3 €