nejma brahim (mediapart) – LE POULPE

Le préfet de Seine-Maritime refuse de protéger des exilés arméniens installés durablement en Ukraine

Il y a déjà eu les nombreux cas d’étudiant·es, souvent originaires d’Afrique du Nord ou d’Afrique subsaharienne, qui ont fui la guerre en Ukraine mais que la France a refusé de protéger. Au lieu de cela, des obligations de quitter le territoire français (OQTF) leur ont été délivrées à tout-va au cours des derniers mois et, aux dernières nouvelles, ces étudiants avaient jusqu’à fin mai pour quitter la France et retourner dans leur pays d’origine, sans discussion possible. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €