Après Lubrizol, grand flou sur les effectifs de contrôle des sites industriels dangereux – LE POULPE

Après Lubrizol, grand flou sur les effectifs de contrôle des sites industriels dangereux

Alors que la région Normandie revêt, désormais, un caractère symbolique en matière de renforcement de la sécurité et de la sûreté des sites industriels dangereux, les effectifs d'inspecteurs affectés au contrôle de ces mêmes entreprises devraient stagner, voire baisser dans les prochaines années. Dans le même temps, le ministère annonce une augmentation des contrôles de 50% d'ici 2022.

Par Manuel SANSON | 15 Déc 2020

0
recommander

Ils sont en première ligne pour vérifier la bonne application des règles de sécurité et de sûreté sur les sites industriels dangereux. Mais, malgré la catastrophe survenue chez Lubrizol en septembre 2019, leur nombre pourrait baisser en Normandie alors même que le gouvernement annonce, en parallèle, une augmentation des contrôles d’ici 2022, de l’ordre de 50 %. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

0