Après le décès d’une inspectrice du travail contaminée par le Covid-19, l’administration refuse l’ouverture d’une enquête interne – LE POULPE

Après le décès d’une inspectrice du travail contaminée par le Covid-19, l’administration refuse l’ouverture d’une enquête interne

Les syndicats de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) sont vent debout contre le refus de leur hiérarchie de déclencher une enquête du CHSCT à la suite du décès d'une fonctionnaire dans l'Eure. Ils en appellent au ministère du Travail et envisagent de déclencher une action en justice pour obtenir gain de cause.

Par Manuel SANSON | 09 Avr 2020

2+
recommander

Le courrier de Michèle Lailler-Beaulieu, patronne de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), a mis le feu aux poudres. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

2+