Aéroports de Normandie et argent public : le grand gaspillage – LE POULPE

Aéroports de Normandie et argent public : le grand gaspillage

Les collectivités locales, Région en tête, s'unissent pour « mutualiser » les quatre aéroports du territoire. Il s'agit de renouveler le soutien financier public, alors que certaines plateformes dégringolent, comme au Havre où le trafic a été divisé par deux en 2018. Ce qui n'empêche pas l'exploitant, privé, de se rémunérer, avec un million d'euros versés aux actionnaires. A Rouen, la gestion de l'aéroport vient également d'être épinglée par la Chambre régionale des comptes. Enquête.

Par ISABELLE JARJAILLE ET MARGAUX LEGRAS-MAILLET | 19 Juin 2020

1+
recommander

La mutualisation des aéroports normands est en marche. Depuis le printemps dernier, l’association Aéroports de Normandie, dont sont membres les collectivités propriétaires de Caen-Carpiquet, Deauville-Normandie, Rouen Vallée de Seine et Le Havre-Octeville (lire encadré au bas de l’article avec carte d’identité des aéroports) passe aux choses sérieuses : il s’agit maintenant de mettre de l’argent, public, sur la table.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

1+