Adieu au glyphosate, bienvenue au prosulfocarbe – LE POULPE

Adieu au glyphosate, bienvenue au prosulfocarbe

Cet herbicide racinaire se classe parmi les cinq matières actives les plus vendues, entre 2015 et 2018, dans les départements normands. Il arrive même en tête dans l’Eure. Ce « phyto » était à l'origine destiné principalement aux cultures de la pomme de terre ou de la betterave, mais son utilisation a été élargie.

Par JEAN-FRANÇOIS DANCRE | 07 Avr 2021

+3

Un herbicide peut en cacher un autre. Alors que le glyphosate n’a pas encore disparu des exploitations agricoles, (Emmanuel Macron twittait en 2017 que la France interdirait le glyphosate « au plus tard dans trois ans »), des restrictions d’utilisation ayant cependant été mises en place par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), dans l’optique, dixit le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, que le glyphosate soit interdit en 2023 sur l’ensemble de l’Union européenne, l’usage du prosulfocarbe, lui, est en pleine expansion.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 3 €

+3