A Rouen, la préfecture sous-estime la pollution à l’amiante – LE POULPE

A Rouen, la préfecture sous-estime la pollution à l’amiante

Le préfet de Seine-Maritime et la ministre de la santé assurent que l’incendie de Lubrizol à Rouen ne cause pas de risque d’amiante. Mais l’État interprète mal ses propres chiffres et en ignore d’autres.

Par jade lindgaard (mediapart) et Manuel Sanson | 07 Oct 2019

0
recommander

L’incendie de l’usine Lubrizol et de l’entrepôt Normandie Logistique à Rouen le 26 septembre, a-t-elle rejeté une dangereuse quantité de fibres d’amiante dans l’air ? Le toit du bâtiment était composé de fibrociment. Lors de l’incendie et de l’explosion qui a suivi, des fragments de toiture ont été projetés, pour certains, sans doute à plusieurs kilomètres à la ronde.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte
  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance
Abonnez-vous à partir de 3 €