A Ouistreham, plusieurs collectivités normandes s’acharnent à expulser des migrants soudanais – LE POULPE

A Ouistreham, plusieurs collectivités normandes s’acharnent à expulser des migrants soudanais

Depuis qu’une cinquantaine d’exilés ont établi un camp sur une parcelle boisée à Ouistreham, dans le Calvados, les procédures d’expulsion à leur encontre se multiplient. Du côté de Ports de Normandie, 11 000€ de frais de justice ont déjà été dépensés. 

Par Rémi Yang | 06 Avr 2022

recommander

A l’extrême sud de Ouistreham (Calvados), le quai Charcot court le long du canal de Caen. Au bout de la voie, un chemin de halage longe le cours d’eau en face d’une parcelle boisée. Derrière les arbres, le terrain abrite un camp d’exilés Soudanais. Ils sont plusieurs dizaines à s’être installés ici dès 2017, après le démantèlement de la jungle de Calais. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €