mars 2022 – LE POULPE

Au CRA de Oissel, les méthodes douteuses de la préfecture font monter la tension

« J’ai fait d’autres centres de rétention, mais ici c’est grave. C’est très grave ce qu’il se passe. On ne nous respecte pas. On ne peut plus tenir… », se lamentait lundi 21 février un homme actuellement enfermé au centre de rétention administrative (CRA) de Oissel près de Rouen. « Aujourd’hui, il y en a un qui a avalé une dizaine de pièces de monnaie. Ils ne l’ont pas emmené à l’hôpital. Ils ont enfilé des gants et l’ont enfermé en cellule d’isolement ». 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

En Normandie, Pôle emploi s’obstine à contester le harcèlement moral subi par une ancienne salariée

Pôle emploi se sera battu jusqu’au bout, refusant de voir reconnue sa responsabilité dans la survenance d’un accident du travail sur fond de harcèlement moral à l’encontre de l’une de ses cadres et usant de toutes les voies de droit pour s’exonérer de ses fautes. A l’arrivée, la défaite du service public de l’emploi est totale. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

CFDT en Normandie : avant la contestation interne, l’un de ses syndicats condamné en justice

Une troublante similitude. En décembre dernier, Le Poulpe se faisait l’écho, au travers d’une longue enquête, d’une fronde interne au sein de la CFDT Normandie sur fond de dénonciation de pratiques douteuses et de pressions, voire de harcèlement moral, à l’égard de plusieurs salariés de l’union régionale CFDT Normandie.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

UberEats à Rouen : quand les livreurs dégustent

Lorsque les voitures de police débarquent pour contrôler les livreurs rassemblés à l’angle de la rue du Gros-Horloge et de la rue Jeanne-d’Arc à Rouen, c’est soudain l’exode : la dizaine de vélos et de scooters qui stationnent là s’égayent dans tous les sens. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Lubrizol : après l’incendie, quand un rapport interne pointait les dangers de la sous-traitance

On les a peu, voire pas du tout entendus. Les salariés de l’usine Lubrizol de Rouen et leurs syndicats sont restés particulièrement discrets à la suite du gigantesque incendie survenu au coeur du site Seveso rouennais. Cela ne veut pas dire que rien ne s’est passé en interne. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

A Vernon, le monde d’avant la vague Metoo

19 janvier 2022. Le quotidien Paris-Normandie révèle une information de poids  : Johan Auvray, adjoint au maire au commerce à la Ville de Vernon et vice-président à la communauté d’agglomération Seine Normandie Agglomération (SNA), a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, aux alentours de Noël, pour viol aggravé à la suite de la plainte de sa compagne. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Gauche révolutionnaire, soupçons de violences sexuelles et diffamation : la justice a tranché

Le tribunal correctionnel de Rouen s’est prononcé. Dans une précédente enquête, Le Poulpe avait raconté comment la juridiction rouennaise avait été saisie par Alexandre Rouillard, Leila Messaoudi et Olaf Van Aken, trois militants historiques de la gauche révolutionnaire, un mouvement politique d’inspiration trotskiste.

Ces militants d’extrême gauche souhaitaient faire condamner Mick Flynn, ancien sympathisant du mouvement, pour des faits de diffamation, injures publiques et non publiques ou encore harcèlement moral.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €