novembre 2020 – LE POULPE

Ces élus normands au soutien d’opposants iraniens controversés

« Je crois en un Iran libre, un Iran démocratique, un Iran respecté, un Iran où il ferait, enfin, bon vivre ! », scande Philippe Gosselin, regard convaincu et poings serrés. Son discours remonte à juillet dernier, au « Sommet mondial pour un Iran libre ». 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Entre cumul effréné et emploi douteux, les drôles de pratiques d’un élu havrais en pleine ascension

A vouloir trop briller, on s’expose. Cyriaque Lethuillier, fraîchement élu vice-président à l’environnement à la communauté urbaine du Havre, était, il y a encore quelques mois, simplement maire d’une petite commune du littoral cauchois, dans la grande agglomération havraise, La Poterie-Cap-d’Antifer. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Au CHU de Caen, entre amiante et Covid, la double peine du personnel

La seconde vague du coronavirus semble en perte de vitesse dans l’Hexagone comme dans l’imposant centre hospitalier universitaire (CHU) de Caen. Si 56 patients y sont actuellement soignés (dont 19 en réanimation) de la Covid-19 contre 68 la semaine précédente et 77 il y a deux semaines, le personnel du site Côte de Nacre du CHU n’en finit pas de souffrir. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Le Département de Seine-Maritime épinglé pour de multiples irrégularités financières

Comme souvent, le rapport de la chambre régionale des comptes de Normandie, en date du 12 octobre et consacré à la gestion ressources humaines du Département de Seine-Maritime, est passé relativement inaperçu. Il ne manque pourtant pas de piquant. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Sous tension, des agriculteurs normands meurtris par les courants électriques

Dix hectares de terres couverts par un transformateur électrique et 6 pylônes, soutenant le passage d’une ligne 400 000 volts. Le courant y file jusqu’à la centrale de Flamanville, 120 km plus au nord. Dans la Manche, à Saint-Laurent-de-Terragalte, l’ouvrage occupe un tiers de la ferme du Tertre, où l’on pensait, par mégarde, trouver Serge Provost. Voilà 17 ans que l’éleveur a vendu sa propriété, maudite par 50 années de courants électriques. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

A Rouen, le groupe de BTP Eiffage condamné pour harcèlement moral

Le groupe Eiffage, mastodonte français du BTP a, récemment, été condamné par la cour d’appel de Rouen pour des faits de harcèlement moral à l’endroit de l’un de ses anciens salariés. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Les Roses de la Manche, nouvelle épine dans le pied du conseil départemental

Le 3 octobre devait être organisée à Carentan-les-Marais (Manche) la course solidaire « Les roses de la Manche » dédiée à la lutte contre le cancer du sein. Mais la 4e édition de cette manifestation réservée aux femmes a été reportée en 2021 en raison de la crise sanitaire. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €