juillet 2020 – LE POULPE

Dans l’Eure, des conseils municipaux loin d’afficher complet

Livet-sur-Authou, Foulbec, Le Favril et Bosquentin. Dans l’Eure, ces quatre petites communes de moins de mille habitants ont, depuis les dernières élections, un conseil municipal incomplet. Avec une population comprise entre 100 et 500 habitants, onze conseillers doivent normalement être élus. Mais un siège reste à pourvoir dans les trois premiers villages cités, et deux à Bosquentin.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Aloys Ntiwiragabo, le Rwandais derrière la communauté extrémiste de Rouen

Le 24 juillet, Mediapart a révélé la présence en France d’Aloys Ntiwiragabo, ancien chef des renseignements militaires rwandais, architecte présumé du génocide des Tutsis et fondateur des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), un groupe armé criminel qui continue de sévir dans l’Est de la République démocratique du Congo. A la suite de la parution de cet article, le parquet national antiterroriste français a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire du chef de crime contre l’humanité. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

NMR « prend son risque » en choisissant un vice-président visé par une enquête pénale

Peut-on prendre part à un exécutif, qu’il soit gouvernemental ou local, tout en étant mis en cause dans une enquête pénale ? Le sujet agite le landerneau politique français à propos du cas Gérald Darmanin, tout nouveau ministre de l’Intérieur, visé par une plainte pour viol. De manière plus discrète, la question concerne également notre belle région normande. En particulier la Métropole de Rouen et son président, le socialiste Nicolas Mayer-Rossignol.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Derrière la Covid-19, la longue maladie du CHU de Rouen

Et le CHU de Rouen a tenu. Après de longues semaines à plier face à la Covid-19, le fer de lance du système hospitalier en Normandie n’a pas rompu. De l’avis de tous les professionnels interrogés, le centre hospitalier universitaire de Rouen, plus de 10 000 emplois sur cinq sites dans l’agglomération pour un budget avoisinant les 800 millions d’euros, a su résister à la tempête du coronavirus. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Écoquartier au Havre : le mirage signé Bouygues immobilier

C’est une victoire en demi-teinte pour les propriétaires des villas Costalies qui avaient porté plainte en 2011 contre Bouygues immobilier pour des « malfaçons » observées sur leur maison. Le 3 juin dernier, le promoteur a été condamné en deuxième instance à leur verser plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Municipales 2020 : comment Sonia Krimi s’est brûlé les ailes à Cherbourg

Pour marquer l’entrée de leur territoire, certaines municipalités ajoutent des pancartes indiquant « Ville fleurie » ou encore « Commune jumelée avec… ». S’il fallait inventer un panneau pour Cherbourg-en-Cotentin, celui-ci indiquerait sans aucun doute « Ville interdite aux vagues». Ici les affaires se règlent dans un entre-soi insulaire. Et malheur à celles et ceux qui enfreignent cette règle.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Incendie chez Lubrizol : zones d’ombre et angles morts dans le processus d’indemnisation

Le 25 octobre dernier, Edouard Philippe, alors Premier ministre, s’adresse aux journalistes dans la cour de la préfecture de Seine-Maritime. Un mois après l’incendie survenu chez Lubrizol, le chef du gouvernement vient parler indemnisation pour tous ceux qui ont été durement touchés par le passage du nuage noir. « Nous serons extrêmement vigilants à ce que l’indemnisation soit complète, à ce qu’elle soit rapide, à ce qu’elle soit à la hauteur des attentes légitimes des acteurs », déclare le locataire de Matignon de l’époque. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €