décembre 2019 – LE POULPE

Des centaines d’anciens dockers exposés à l’amiante réclament plusieurs millions d’euros à l’Etat

L’amiante et les dockers du port de Rouen, nouvel acte. Dominique Lemiegre, avocat dieppois, vient de lancer une procédure visant à obtenir réparation du préjudice d’anxiété de 284 dockers ayant officié, via des vacations sur le port de Rouen, au contact de la fibre tueuse. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Après l’attaque de Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne, la punition collective des détenus

Au bord de la route départementale 112 qui file en direction d’Alençon, dans l’Orne, une haute enceinte de béton carrée se dresse au milieu des champs de maïs et obstrue l’horizon. C’est le Centre Pénitentiaire (CP) d’Alençon-Condé-sur-Sarthe. « Une de ces prisons neuves aux couleurs acidulées fabriquées par Bouygues, des établissements aseptisés, mais très angoissants », décrit ironiquement Me Benoit David qui visite régulièrement plusieurs de ses clients à Condé-sur-Sarthe.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Entre pressions financières et management défaillant, le calvaire de la maternité du Belvédère

Le 17 octobre dernier, le Belvédère, l’une des plus grandes maternités de Normandie en nombre d’accouchements (plus de 3000), obtient le label national « maternité bienveillante ». De manière concrète, ce prix vient consacrer les efforts de l’hôpital pour respecter plusieurs critères tels que la possibilité pour les patientes de vivre un accouchement démédicalisé en l’absence de facteur de risque, l’amélioration de l’information des femmes enceintes ou encore la transparence sur les taux d’épisiotomies et de césariennes au sein de l’établissement. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Après l’attentat de Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne, la punition collective des détenus

Au bord de la route départementale 112 qui file en direction d’Alençon, dans l’Orne, une haute enceinte de béton carrée se dresse au milieu des champs de maïs et obstrue l’horizon. C’est le Centre Pénitentiaire (CP) d’Alençon-Condé-sur-Sarthe. « Une de ces prisons neuves aux couleurs acidulées fabriquées par Bouygues, des établissements aseptisés, mais très angoissants », décrit ironiquement Me Benoit David qui visite régulièrement plusieurs de ses clients à Condé-sur-Sarthe.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

En Seine-Maritime, la justice tape sur les doigts d’EDF à propos du temps de travail

Il faut toujours tourner sept fois son stylo avant de signer. Le groupe EDF et son unité nucléaire de Paluel viennent de l’apprendre à leurs dépens. Il y a quelques semaines, la cour d’appel de Rouen a contraint l’électricien à ouvrir des négociations autour de l’application d’un accord national sur la diminution du temps de travail que l’entreprise avait elle-même signée en 1999 mais qu’elle refuse aujourd’hui d’appliquer. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

Remade dans la Manche : avant l’effondrement, le directeur financier licencié pour s’être « rebellé »

« J’ai alerté à plusieurs reprises la direction par écrit sur les décisions que je ne partageais pas, notamment sur certaines positions comptables que je désavouais totalement », a écrit le directeur administratif et financier de Remade, en poste d’avril 2017 à décembre 2018, dans un courrier adressé à Remade Group le 8 octobre 2018.

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €

A Caen, le trouble business d’un entrepreneur local autour de l’hébergement d’urgence 

Une vieille maison au sud de Caen, divisée en quatre appartements. Des tâches d’humidité, des fuites d’eau et des problèmes d’évacuation, des souris dans les placards. La femme qui reçoit dans son studio veut offrir le thé. Elle éteint le chauffage et branche la bouilloire électrique. Le disjoncteur saute. Pas de thé. 

Prolongez votre lecture !

Je me connecte à mon compte

  • Accédez à tous les contenus du Poulpe en
    illimité
  • Soutenez le média normand d’investigation. Soutenez l’indépendance

Abonnez-vous à partir de 4 €